La compagnie Libre d’Esprit a sélectionné pour le festival Grand Large trois pièces de son répertoire. Issues de différents univers, elles permettent de découvrir le travail de la compagnie sous plusieurs facettes.

Est-ce qu’on tue la vieille ? inspiré de Crime et Châtiment de Dostoïevski, mise en scène de Nikson Pitaqaj

« T’es pas d’accord que des milliers de bonnes actions pourraient effacer un petit meurtre de rien du tout ? » Crime et Châtiment, Dostoïevski

150 ans après, nous n’avons toujours pas de réponse à cette problématique posée par Dostoïevski…

Le spectacle Est-ce qu’on tue la vieille ? invite le public à prendre position : d’un côté, ceux qui décident de tuer la vieille, de l’autre, ceux qui ne veulent pas la tuer. Commence alors un débat pendant lequel chacun est invité à donner son avis. Les spectateurs créent avec la compagnie un spectacle inédit durant lequel personne ne peut prédire ce qui va se passer.

Ce théâtre dit « Métal » nous oblige à sonder le tréfonds de nos âmes, jusqu’à légitimer le pire pour faire le bien. Ce spectacle est le fruit des résidences au sein de l’Alefpa et a été présenté au festival d’Avignon 2021.

Mercredi 18 août – 20h00 et vendredi 27 août 20h00 – cour de l’Alefpa

Audience de Václav Havel, mise en scène de Nikson Pitaqaj

« Où la bière se brasse, rien de mal ne se passe. » V. Havel

Audience est le reflet du parcours artistique et humain de Vaclav Havel, dramaturge, figure proue de la révolution de velours de la Tchécoslovaquie devenu ensuite président. La pièce met en scène les rapports entre un patron et un écrivain reconverti en ouvrier de brasserie. Et ici, c’est le prolétaire qui ouvre la conscience et les paradoxes de l’écrivain. Audience suscite le débat sur la dictature, le rapport au travail, à l’autorité…

Samedi 21 août – 20h00 – lieu à définir
Mardi 24 août – 21h00 – Salle de l’Agriculture

Jusqu’à ce que la mort nous sépare de Rémi De Vos, mise en scène de Nikson Pitaqaj

Au retour des obsèques de la grand-mère, un incident lourd de conséquences est le point de départ d’un engrenage vaudevillesque ponctué de mensonges insensés et d’inventions farfelues. Simon et son amie Anne se démènent pour dissimuler l’impossible vérité à la mère. Cet évènement les dépasse et les engage au-delà de tout ce qu’ils pouvaient imaginer.

Mercredi 25 août – 20h30 et Jeudi 26 août – 21h00 – Centre culturel F. Mitterrand

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est programme-mobile-off-DeVos.jpg.